CONDOMIZE EVALA 2015 : Un soulagement pour la jeunesse de Kara.

Les rideaux sont tombés sur condomize evala 2015 depuis le 25 juillet dernier. Cette campagne a été un véritable profit pour la région. A la cérémonie de clôture, le Directeur Régional de la Santé de Kara Dr KARABOU Potchoziou a reconnu que cette campagne est un accompagnement heureux des jeunes de la Kara en cette période de retrouvailles.

“Nous sommes dans l’atmosphère d’une fête d’envergure nationale voire internationale puisque bon nombre sont venus de divers horizons. Les occasions de fêtes sont des occasions de frottements qui rassemblent presque tout le monde et particulièrement les jeunes et nous savons que les jeunes de 18 à 35 ans sont des jeunes en activité sexuelle active. Leur rencontre ne peut pas vraiment se faire sans le sexe. Pour éviter les retombées malheureuses je veux dire par là les grossesses non désirées, les IST il était question qu’on les accompagne en leur donnant des moyens dans le cas où ils veulent se frotter, de le faire sans risque. C’est pour cela je remercie le ministère de la santé, le CNLS, le PNLS, la DRS Kara, les encadreurs et tous les volontaires qui ont fait cette sensibilisation. Les résultats sont largement au-delà de ce qui est attendu et c’est notre fierté” :Dr KARABOU P.

dsc09108-536x402M. TCHA-TAGBA chef projet au SP CNLS, coordonnateur de l’équipe de terrain de Condomize Togo nous a accorder une petite entrevue à la fin des activités. voici son intégralité:

Question : M. TCHA-TAGBA Saïbou, vous êtes chef de projet au SP CNLS Togo, vous venez de boucler deux semaines d’activités de campagne Condomize dans la Kara,  avant de rentrer dans le vif du sujet, dites-nous que pouvons-nous comprendre par Codomize Evala 2015 ?

M. TCHA-TAGBA Saïbou : Condomize Evala 2015 c’est un concept pour faire la promotion de l’utilisation du préservatif et comme vous le savez, Evala est une occasion de grand rassemblement qui regroupe souvent les jeunes et qui parle des jeunes, parle de la sexualité. C’est une occasion alors pour nous de sensibiliser ces jeunes sur les infections sexuellement transmissibles, dont le sida et faire surtout la promotion de l’utilisation du préservatif masculin et féminin. Les préparatifs de la campagne Condomize ont commencé depuis Lomé avec la mise en place du comité de pilotage, localement des volontaires ont été sélectionnés et formés pour l’animation de la campagne.

Question : Alors, M. TCHA-TAGBA avez-vous atteint vos objectifs ?

M. TCHA-TAGBA Saïbou : Les résultats auxquels nous sommes parvenus sont les suivants : sur le stand nous avons eu à partager plus de 350 mille préservatifs; dans les quartiers de la ville de Kara, près de 100 mille préservatifs. La grande distribution a eu lieu dans les arènes pendant les luttes évala où nous avons distribué près de 330 mille préservatifs. Dans l’ensemble, plus de 750 mille préservatifs masculins ont été distribués au cours de cette campagne contre 700 mille préservatifs masculins à partager préalablement prévus. Vous voyez déjà là que l’objectif a été atteint voire dépassé car sur le terrain le besoin de préservatif était réel au sein de la jeunesse. Pour le préservatif féminin, l’objectif prévu était de 20 mille, cependant nous avons eu à partager durant cette campagne près de 26 mille préservatifs féminins. De plus partout où nous sommes passés, les jeunes évalo se sont attroupés autour de nous et la population même demande que cette campagne soit réorganisée dans les années à venir pendant la période de la lutte évala.

Question : En quelques mots comment êtes-vous arrivés à avoir ce résultat ?

M. TCHA-TAGBA Saïbou: pour la réussite de cette campagne, nous avons premièrement mis sur pied une équipe fixe qui est basé au niveau du stand Condomize, qui reçoit les visiteurs de la foire Evala. Ceux-ci passent autour de notre stand pour recevoir des conseils sur les IST/ VIH Sida, la bonne utilisation du préservatif et en fin de compte les préservatifs même. Deuxièmement nous avons adopté une politique de stratégie avancée au niveau des différents quartiers de Kara. Nous avons utilisé trois axes : au niveau des trois bars du secteur Lufthansa où les équipes ont travaillé pendant trois jours, chaque soir de 18h à 21h. Nous avons placé aussi une équipe qui a travaillé sur le tronçon SHELL 1 – CEG Tomdè et une dernière qui a pris du carrefour SHELL1 vers le nouveau marché de Lama sur la route internationale. La dernière stratégie déployée est la stratégie mobile qui a sillonné dans les arènes de luttes evala Tchitchao, Yadè, Pya, Bohou, Lama et à Lassa pour pouvoir rencontrer les jeunes et faire la promotion des préservatifs.

Question : Condomize Evala 2015 est une réussite, est-ce-que nous pouvons attendre le concept l’année prochaine ?

M. TCHA-TAGBA Saïbou : Déjà la population même en demande, vous avez vu l’affluence qu’il y a autour de notre stand ! le besoin est vraiment réel que le SP CNLS n’hésitera pas une seconde pour revenir l’année prochaine. Pensez même aux autres régions aussi comme nous avons eu à le dire, nous allons toujours être là où il y aura des manifestations culturelles qui rassemblent beaucoup de jeunes

Question : Ya-t-il un plan de continuité après la campagne ?

M. TCHA-TAGBA Saïbou : Evidemment, la distribution va continuer puisque le SP CNLS travaille avec la plateforme de la région de la Kara et nous venons de laisser un stock considérable de préservatifs à leur niveau. De même au niveau des établissements de soins publics de la Kara, des stocks y sont sont laissés. Alors de jeunes peuvent à tout moment y aller pour se faire servir et rappelons-le, ceci est gratuit. Egalement, à la Direction Régionale de la Santé de Kara aussi, le point focal régional VIH est disponible à qui les ONG et autres associations peuvent s’adresser pour se procurer des préservatifs pour leurs actions sur le terrain.

Eddi KEOULA

Related posts

Leave a Comment