Campagne nationale de dépistage VIH 2015: Les résultats restitués ce 16 mars 2016 à Lomé

La 28ème journée mondiale du sida a eu lieu au Togo le 1er décembre 2015. Le lancement officiel a eu lieu à Atakpamé, ce 1er décembre avec des déclarations d’engagement et d’accélération de la riposte, la présentation de la situation épidémiologique, la diffusion des messages sur la prévention et la prise en charge globale, etc. Comme c’est le cas depuis 2010, la JMS est couplée de l’offre de service concret, notamment la campagne nationale de dépistage qui s’est déroulée en 2015 du 30 novembre au 4 décembre. Le Programme national de lutte contre le sida qui a piloté cette campagne a présenté ce mercredi 16 mars 2016 les résultats de cette campagne à l’hôtel Onomo à Lomé.

vue partielle de lassistance. en gros plan damien amoussou coordonnateur adjoint du sp cnls-ist-211x141Lors de l’ouverture de cet atelier, le Coordonnateur du Secrétariat Permanent du CNLS-IST, Professeur Vincent P. PITCHE, a salué l’apport de la campagne de dépistage à la Journée mondiale du sida au Togo. Il a relevé que le dépistage est le point de départ de l’atteinte des Objectifs du Développement Durable et des objectifs 90-90-90. En effet le dépistage qui permet d’atteindre les 90% des personnes séropositives qui connaissent leurs résultats, alimentent le deuxième 90 qui signifie la mise sous ARV de 90% des PVVIH.

Le Directeur Pays ONUSIDA, Dr Christian MOULA, a lui souligné l’importance de cet exercice de redevabilité qui permet de rendre compte de l’activité menée. Il a salué les recommandations qui ont été faites à la fin du rapport, notamment la nécessité d’améliorer la mobilisation des ressources pour les campagnes, la responsabilisation du niveau régional dans la mise en œuvre de la campagne nationale de dépistage, la nécessaire implication des entreprises, des préfectures et des villes.

La Coordonnatrice du PNLS, Dr Assétina SINGO-TOKOFAÏ, s’est, de son côté, réjouie de ce que la mobilisation des ressources ait été améliorée pour la campagne 2015, dépassant les prévisions. Dans le souci d’améliorer les prestations pour l’assurance qualité, Dr Singo-Tokofaï rassur que l’on doit «veiller davantage à renforcer la compétence des prestataires, le système de référence et contre référence et mobiliser suffisamment de ressources pour renforcer le rôle des Organisations de la société civile dans le suivi et l’accompagnement des cas ».

« Nous avons l’habitude de profiter de la Journée mondiale de lutte contre le Sida. C’est tous les 1er décembre de chaque année pour organiser une campagne nationale de dépistage du VIH et profiter de cette occasion pour donner les informations concrètes sur le VIH. C’est un avantage pour rappeler à la mémoire de tout un chacun de se protéger du VIH et toutes les personnes infectées a se faire dépister pour pouvoir bénéficier des actions de prise en charge en matière de VIH »

La campagne de dépistage du VIH de la 28ème Journée mondiale du sida a touché environ 40.000 personnes. Au décompte final, 430 personnes ont été testées séropositives soit un taux de séropositivité de 1,1% dans la population ciblée. Lomé commune offre le plus fort taux de prévalence. Le Thème national de mla JMS 2015 autour duquel a été organisée la campagne est « éliminons la transmission du VIH de la mère à l’enfant ». La campagne a été financée à hauteur de 85 millions de francs CFA par l’Etat, et avec la participation de l’ONUSIDA, du le PNUD, de l’UNICEF, de l’UNFPA, du Corps de la paix, et du SCAC de la coopération française.

Related posts

Leave a Comment