Riposte au VIH et participation des médias: Le ministre de la communication a réuni les patrons de presse

Le ministère de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique a organisé le jeudi 10 mars dernier à l’hôtel Sancta Maria  à Lomé une rencontre d’échanges sur la participation de médias à la riposte au VIH au Togo. L’objectif de la rencontre est d’amener les responsables  des  médias  à  diffuser l’information sur la prévention de la transmission du VIH dans la perspective de l’atteinte de l’objectif Zéro et des objectifs 90-90-90 d’ici 2030.

A l’ouverture de la rencontre, le ministre en charge de la Communication, Guy Lorenzo a souligné l’importance des médias et a appelé les premiers responsables de ces médias à intégrer la lutte contre le VIH dans leurs grilles des programmes et dans la répartition des pages de leurs journaux. Il a estimé que cet engagement des fondateurs des entreprises des médias, des directeurs et des rédacteurs en chef et chefs des programmes, faciliterait la diffusion des messages en différentes langues du Togo.

M. Lorenzo a insisté sur les mesures que le gouvernement et les partenaires sont en train de déployer en vue d’éradiquer cette pandémie. Il a salué les progrès remarquables du Togo dans la lutte contre ce fléau et ajouté que des efforts doivent  se poursuivre,  en  vue  d’une  génération  sans  Sida en  2020  et  d’un  Togo  sans.

Le coordonnateur national du Conseil National de Lutte Contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS/IST), Pr. Vincent Pitché, a indiqué que le taux de prévalence du VIH/SIDA au Togo est 2,5%. Il a reconnu qu’il existe des disparités selon les régions, les couches de la population et les tranches d’âge.

Le ministre en charge de la Communication, Guy Madjé Lorenzo a ouvert les travaux en présence de son collège de la Santé et de la protection sociale, Moustapha Mijiyawa et de Christian Mouala, Directeur pays de l’ONUSIDA, la branche de l’Organisation des Nations Unies qui s’occupe du sida.

Un panel de discussions a été constitué, composé de représentants du ministère en charge de la communication, du Secrétariat Permanent du CNLS-IST, du PNLS-IST, du Réseau des Médias en Lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, du Conseil National des patrons de presse, de l’Observatoire togolais des médias, de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication.
Lors des échanges, les patrons de presse ont reconnu certes la responsabilité sociale des médias, mais que ceux-ci sont des entreprises et qu’il faudrait envisager de nouer des partenariats avec les acteurs de la riposte au VIH.

Related posts

Leave a Comment