Les 3èmes journées scientifiques sur le SIDA sont ouvertes

Vue partielle de l’assistance

Les travaux des troisièmes journées scientifiques nationales sur le VIH/Sida et du deuxième congrès de la société de dermatologie d’Afrique Francophone (SODAF) sont ouverts ce jeudi 13 avril 2017 à l’hôtel Eda-Oba à Lomé. Le thème de cette rencontre internationale relative au sida est : « Les défis pour accélérer la riposte nationale au VIH et au sida en 2020». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Ministre de la santé et de la protection sociale, Pr Moustafa MIJIYAWA. Il s’est félicité de ce que ces réunions permettent « déchanger, de partager et de discuter à travers des débats passionnants parce que dépassionnés, portant sur deux entités étroitement liées depuis deux décennies, la dermatologie et le VIH/SIDA ». Il a souhaité que « que de des présentes assises et de celles apparentées » sortent « des recommandations visant à améliorer les performances de notre système de santé »

Le Directeur Pays ONUSIDA, Dr Christian MOUALA, a évoqué l’importance de ces journées nationales « en matière de recherches scientifiques et opérationnelles sur le VIH qui réunissent les scientifiques, chercheurs, médecins, étudiants, et autres personnes travaillant dans la riposte au VIH et aux maladies connexes » comme étant « une occasion unique pour faire le point sur la riposte nationale et tirer des leçons pour plus d’efficacité »

 

Pour la Présidente de la société togolaise de dermatologie et des infections sexuellement transmissibles  (SOTODERM), Professeur Kissem Louise TCHANGAI-WALLA, l’organisation conjointe du deuxième congrès de SODAF et des troisièmes journées nationales scientifiques sur le VIH/SIDA est une opportunité pour les dermatologues vénéréologues « d’échanger et de nous enrichir mutuellement avec les nombreuses communications sur les IST/VIH/SIDA venant de services de dermatologie des pays de la sous-région ».

 

La présidente du Comité scientifique des troisièmes journées scientifiques sur le VIH/SIDA, Pr Mireille PRINCE6DAVID, s’est réjoui de « l’engouement important de la communauté nationale autour du thème « les défis pour accélérer la riposte nationale contre le VIH/SIDA en 2020 ». Elle a constaté alors que « le programme scientifique est bien étoffé avec des conférences de haut niveau animées par des personnes ressources expertes dans leurs domaines ».

 

Le coordonnateur national du Secrétariat Permanent du CNLS-IST, Professeur Vincent PITCHE a, dans son mot de bienvenue, rappelé que depuis 2009, le Togo organise des journées scientifiques à la fin de la mise en œuvre de chaque plan stratégique national de lutte contre le sida. Ainsi les journées se sont tenues successivement en 2009, 2012 et cette fois en 2017.
La matinée du jeudi 13 avril 2017 a été consacrées aux conférences et communications. Les travaux devront aboutir à des recommandations. Celles-ci iront dans le sens de contribuer à aider toutes les parties prenantes à améliorer davantage la qualité des interventions et services offerts aux populations dans le cadre de la mise en œuvre du Plan stratégique de lutte contre le Sida 2016-2020 au Togo. Une vingtaine de pionniers dans divers aspects de la riposte au VIH ont reçu des diplômes d’honneur.

Honorine MOUKPE/Atinèdi GNASSE