Lancement de la journée mondiale du sida le 1er décembre 2017 à Tabligbo

Vendredi 1er décembre, le monde entier commémore la 30ème Journée Mondiale du Sida sous le thème : « Droit à la Santé ». Au Togo, le lancement officiel aura lieu à Tabligbo le 1er décembre. C’est ce que le Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida et ses partenaires ont révélé à la presse ce vendredi 24 Novembre à la presse. C’était au cours d’une conférence de presse dans les locaux du SP/CNLS-IST.

 « Droit à la Santé » est le thème mondial et national retenu pour la célébration de la 30ème Journée Mondiale du Sida au Togo.  Selon les estimations Spectrum, la prévalence de l’infection par le VIH en 2017 au Togo est de type généralisé, estimée à 2,1% dans la population générale âgée de 15- 49 ans. Cette prévalence est à prédominance féminine avec 3,1%  chez les femmes contre 1,7% chez les hommes, ceci se confirme  par un taux de prévalence 4 fois plus élevé chez les jeunes filles de 15-19 ans soit (0,4%) que chez les garçons de même avec un taux de prévalence de (0,1%).

Pour une génération sans Sida en 2030, tout le monde a droit à la santé quel que soit son orientation sexuelle ou son appartenance à un groupe identitaire. Pour le Professeur Vincent PITCHE, Coordonnateur National du SP/CNLS-IST, animateur principal de cette conférence de presse, dans la lutte contre le VIH, personne ne doit être laissé de côté. Le Togo est engagé depuis toujours dans la riposte nationale multi sectorielle impliquant les secteurs public, privé et associatif afin que les populations les plus vulnérables, les populations clés…  aient accès de façon équitable à  tous les services de prévention quel que soit leur milieu de résidence.  Dans le domaine de prise en charge, sur 100 000 personnes vivant avec le VIH, 45% n’ont pas encore accès aux traitements antirétroviraux. Or l’un des droits ultimes des PVVIH est l’accès au traitement ARV. 

Le directeur pays ONUSIDA au Togo Docteur MOUALA a remercié le CNLS pour le choix du thème qui s’inscrit dans la droite ligne des objectifs des 3×90 de l’ONUSIDA.  Pour lui selon le dernier rapport sur la lutte contre le VIH à l’échelle mondiale de l’ONUSIDA, trois points ont été relevés sur  prise en charge  des PVVIH. Ce chiffre est passé de 600 000 en 2000 à 21 millions à ce jour des PVVIH sous le traitement ARV. Il faut aussi souligner la réduction considérable des nouvelles infections à VIH et la diminution des décès liés au VIH. Mais avoir accès au traitement ne suffit plus, il faut avoir un environnement favorable pour accéder à ses droits en intégralité pour l’atteinte des objectifs fixés à l’horizon 2030.

Pour cette année, la ville de Tagligbo  dans la préfecture de Yoto est retenue pour abriter cette 30ème célébration  de la journée mondiale au Togo. Les activités marquant ces journées sont, entre autres, la campagne de dépistage qui  se déroulera du 28 Novembre au 02 Décembre sur toute l’étendue du territoire Togolaise, un concours national de poèmes organisé à l’endroit des jeunes de l’Enseignement Technique et Professionnel, une campagne digitale pour plus de communication avec les jeunes, le passage à Lomé de la Conférence Internationale sur le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles en Afrique (ICASA).

Pour la campagne nationale de dépistage, le Coordonnateur National du PNLS-IST Professeur DAGNRAN a affirmé que « 40 000 » personnes seront dépistées au cours de cette campagne, 500 000 préservatifs masculins et 50 000 préservatifs féminins seront distribués et 100% des personnes dépistées séropositives seront intégrées dans le circuit de prise en charge afin de bénéficier d’une prise en charge psychologique et médicale appropriées». Le président de la Plateforme des OSC  de lutte contre le Sida, Eugène NOVON, prenant la parole, a présenté la contribution de la société civile en ce qui concerne son rôle  dans la riposte nationale. Il a également fait cas  de la campagne digitale qui est un nouveau canal pour permettre aux jeunes d’avoir plus d’information sur le VIH.

Il faut signaler que cette conférence a été animée respectivement par le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST, Professeur Vincent PITCHE, par le Directeur Pays ONUSIDA au Togo, Docteur Christian MOUALA, par le Coordonnateur National du PNLS-IST, Professeur DAGNRAN Anoumou et par le Président de la Plateforme des OSC de lutte contre le Sida, Monsieur Eugène NOVON.

Related posts

Leave a Comment