Analyse de l’efficience d’allocation des ressources à la lutte contre le sida au Togo Les résultats ont été restitués ce 23 février 2018 à Lomé.

Une réunion de haut niveau s’est tenue ce vendredi 23 février à Lomé à la salle Virgo Potens de l’hôtel Sancta Maria sur la vulgarisation des résultats d’une étude qui a porté sur l’efficacité et la durabilité de la riposte nationale au VIH. Cette étude conduite par le Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida (SP/CNLS-IST). La réunion a été placée sous l’égide du Ministre de la Planification du Développement et du Ministre de la Santé et de la Protection Sociale. Au programme de la réunion, il y a eu trois discours et la présentation des résultats de l’étude.

Le discours d’ouverture de la réunion a été prononcé par le Ministre de la Planification du Développement, M. Kossi ASSIMAIDOU, en présence du représentant du Ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Pr Vincent PITCHE. Dans son intervention, il a apprécié l’idée de faire une étude sur l’allocation le Togo des ressources et surtout remercié tous les experts de la Banque Mondiale, du Togo, de l’ONUSIDA et tous les autres qui ont contribué à mener une telle étude, d’en faire une analyse en vue de mieux orienter les décisions nationales.

Dans la même réflexion, la représentante de la Banque Mondiale, la Chargée des Opérations, Mme Ndeye Magatte Fatim SECK, a reconnu que ces dernières années ont été marquées par des baisses du financement des différents partenaires. « Ces baisses interviennent à un moment où des pays comme le Togo connaissent une hausse des coûts du programme VIH, du fait de l’augmentation du nombre de personnes ayant besoin de services de traitement et de prévention ». Elle a appelé à réfléchir « à une approche commune pour l’immédiat ».

De son côté le Directeur Pays ONUSIDA au Togo, Dr Christian MOUALA, pense pour sa part que les les nouvelles donnes de financements devenant de plus en plus rares « nécessitent que l’on mette davantage l’accent sur des financements innovants, notamment les financements domestiques ». Il a ensuite affirmé que les partenariats et l’implication de tous sont nécessaires « pour voir comment mobiliser davantage de ressources et aussi les allouer de manière optimale ».

Après ces discours, le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST, Pr Vincent Palokinam PITCHE, a présenté les résultats de l’analyse de l’efficience d’allocation des ressources à la lutte contre le sida au Togo, l’étude optima. Selon ces résultats, il apparaît que l’augmentation progressive du nombre de personnes sous traitement ARV a un impact sur les ressources disponibles ou à disponibiliser puisque, chaque année, il faut maintenir et les anciens patients et les nouveaux, c’est-à-dire disposer de plus de ressources.

Au cours des échanges, les intervenants ont mis un accent particulier sur la nécessité de penser à des pistes permettant de mobiliser des ressources au plan national étant donné que les réflexions ont commencé et des propositions sont déjà faites. Consensuellement, les participants ont retenu qu’une réunion soit organisée pour réfléchir à ces pistes. En concluant la réunion, le Ministre Kossi ASSIMAIDOU a félicité les participants à la réunion. Il a remercié le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST pour avoir déjà pris en compte les résultats de l’Etude Optima dans le Plan Stratégique National 2016-2020, et remercié également les acteurs nations pour s’être approprié l’analyse.

Atinèdi GNASSE