FORMATION DES CADRES DE LA RIPOSTE AU VIH SUR LE GENRE

Prof. Vincent PITCHE à l’ouverture des travaux de la formation

Un atelier de formation des cadres de la riposte au VIH sur le genre se déroule depuis hier 24 septembre 2018 et ce pendant  trois jours dans le locaux du SP/CNLS-IST. L’Objectif poursuivi est de renforcer les compétences et les connaissances des acteurs sur le genre et l’importance de sa prise en compte sur les questions de santé.

Organisé par le Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le SIDA et les IST grâce à l’appui financier du PNUD cet atelier a vu la participation des acteurs du SP/CNLS-IST du Programme National de lutte contre le SIDA (PNLS), du Programme National de lutte contre la Tuberculose de la Plateforme des OSC-VIH, des associations identitaires représentants la cible  des populations clés.

Un  guide de formation sur le genre et droits humains à l’intention des acteurs de lutte contre le VIH/SIDA a été élaboré en 2017. En effet, la problématique de genre et droits humains est une composante importante dans le domaine de la santé et particulièrement dans la lutte contre le VIH/SIDA. Les problèmes de discrimination et de discrimination constituent des facteurs de vulnérabilités des populations et de difficultés d’accès aux services de prévention et de soins dans nos pays. D’où l’importance de doter les cadres de la riposte au VIH des outils nécessaires pour la mise en œuvre des interventions liées au genre VIH.

L’atelier de formation a été officiellement ouvert par le Professeur Vincent PITCHE, Coordonnateur National du SP/CNLS-IST qui a placé dans son allocution l’importance de l’aspect genre dans la lutte contre le VIH. Pour lui les aspects genre et droits humains sont pris compte dans les plans stratégiques nationaux

Related posts