Le traitement de l’information sur le VIH et les populations clés au centre d’un atelier de formation à Kara à l’endroit des acteurs médiatiques

Le Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte et les Infections Sexuellement Transmissibles SP/CNLS-IST a organisé à la salle de COOPEC-AD Kara du 05 au 07 juillet 2019 un atelier de formation des acteurs médiatiques venus des régions centrale, Kara et savanes sur le VIH, les populations clés, les droits humains et la lutte contre la stigmatisation, la discrimination et les violences basées sur le genre.

L’objectif poursuivi est de renforcer l’engagement des médias à une contribution à la prévention du VIH et des IST au sein des populations clés qui sont une des cibles principales du Plan Stratégique National 2016-2020. Ces populations clés sont considérées  comme des cibles prioritaires  les plus à risque de l’infection à VIH. Il s’agit de :

  • Les Hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH)
  • Les Professionnels du Sexe (PS)
  • Les Prisonniers
  • Les Usagers de drogues et les Usagers de Drogues Injectables (UDI)

Selon l’enquête EDS-T III 2013-2014, la prévalence du VIH serait de 13.10% et 11.7%  chez les  PS respectivement en 2011 et 2015. Chez les HSH la prévalence serait de 19.6% en 2011 et de 13.4% en 2015.

L’analyse de ces chiffres montre que des efforts importants doivent être déployés par le Togo en faveur des populations clés pour leur accès aux services de soins. D’où l’implication des médias dans cette mission noble. La plupart des modules ont portés sur la problématique des populations clés et le traitement des informations avec impartialité. L’ensemble des modules a été développé par M. GNASSE Atinédi, Responsable Communication au SP/CNLS-IST et M. Yves KUGBE, Consultant indépendant.

Lors des présentations, M. GNASSE Atinédi a attiré l’attention des journalistes sur les trois principes essentiels qui guident la pratique journalistique : l’exactitude, l’intégrité et l’équité. « L’exactitude est le fait de rapporter une information fidèle à la réalité. L’intégrité par contre est le faite de rapporter une information véridique et sans déformation et l’équité quant à elle  renvoie à l’équilibre. Le journaliste doit être attentif au courant d’opinion et présenté une information qui rapporte les faits pertinents qui reflète de façon impartial les points de vue significatifs » GNASSE a exhorté les acteurs de médias à plus de professionnalisme dans le traitement des informations afin d’atteindre les objectifs des 3×90 à l’horizon 2020.

Mis à part les journalistes d’autres  représentants d’associations de populations clés, et les représentants des structures de coordination de la riposte au VIH ont pris part à cet atelier de formation qui a été pendant 3 jours un moment d’échanges et de partage de connaissance.

                                                                                                                                                                  Honorine MOUKPE

Related posts