Formation des journalistes sur le VIH, les populations clé, les droits humains et la lutte contre la stigmatisation, la discrimination et les violences basées sur le genre au centre d’une formation à Atakpamé

Des acteurs  médiatiques de la région des plateaux ont suivi une formation « sur le VIH, les populations clé, les droits humains et la lutte contre la stigmatisation, la discrimination et les violences basées sur le genre »  du 2 au 4 septembre 2020 à ROC Hôtel d’Atakpamé.

Organisée par le Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS-IST), cette formation rentre dans la droite ligne du Plan de Travail Annuel 2019-2020 du SP/CNLS-IST dans le but de renforcer l’engagement des médias à une contribution à la prévention du VIH et des IST au sein des populations clés qui sont des cibles prioritaires du Plan Stratégique National VIH 2016-2020.

Pendant 3 jours, les travaux de cette formation ont porté  sur la situation de la riposte au VIH au Togo, sur les questions de populations clé et des violences basées sur le genre dans le contexte de la riposte au VIH ; les participants ont également échangé sur les rôles et responsabilités du journaliste à la lumière de la charte de déontologie du journaliste. En plus, ils ont revisité les rôles et responsabilités du journaliste à la lumière de la charte de déontologie du journaliste.

Et au sortir de cette formation les participants ont identifié des sujets sur lesquels ils peuvent travailler dans le sens de la création d’un environnement favorable à la riposte au VIH dans les populations clé. Le ton du démarrage de cette formation a été officiellement lancé par M. GNASSE Atinédi, Responsable Communication et Relations Publiques qui, dans son discours  a  rappelé aux participants leur rôle dans la promotion de l’égalité et équité, les droits de tout individu dans l’accès à des services de santé, l’obligation à poser le problème et ses conséquences et à rechercher les approches de solution, «  informer sans discriminer tout en préservant le droit à l’égalité et à l’équité  dans le traitement de l’information sur VIH et les populations clé » a-t-il ajouté. Il a ensuite signalé que cette formation fait partie d’un processus de plaidoyer envers les media entamé depuis 2013 dans le souci de créer un environnement favorable.

Les modules de la formation ont été développés par M. GNASSE Atinédi, Responsable Communication et Relations Publiques et Raymond ADADJISSO, facilitateur, Directeur du Réseau CUPIDON.

Cette formation est la 2ème du genre que le SP/CNLS-IST organise après celle de Kara qui s’est tenue du 05 au 07 juillet 2019 avec les mêmes résultats attendus.

Honorine MOUKPE

Related posts