Togo PEPFAR Awards 2020, Vingt-cinq structures de soins sont célébrés

Une cérémonie de récompense dénommée Togo PEPFAR Awards 2020 a eu lieu le vendredi 04 décembre 2020 à Lomé, dans les jardins de l’hôtel ONOMO. Un évènement inédit au Togo. L’objectif de TOGO PEPRWARDS était de récompenser les sites les plus performants dans la mise en œuvre du programme PEPFAR (Plan d’Urgence du Président Américain de Lutte contre le SIDA) au Togo.

En effet ce programme est mis en œuvre depuis octobre 2019 dans  vingt-cinq (25) centres de santé. Ceux-ci sont répartis dans trois régions qui sont à fort poids épidémiologiques VIH. Ils ont été sélectionnés en collaboration avec le Ministère de la Santé et le Secrétariat Permanent du Conseil National de Lutte contre le Sida et les Infections sexuellement transmissibles pour mettre en œuvre le programme PEPFAR. 

La célébration a été organisée sous l’égide du Comité de pilotage PEPFAR au Togo. La cérémonie de TOGO PEPFAR AWARDS a été présidé par le représentant du Ministre de la santé, la Directrice de Cabinet du Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins (Mme AKAKPO Midamegbe) et de son Excellence l’Ambassadeur des Etats Unis au Togo (Monsieur STROMAYER).

Cette célébration a été marquée par trois discours, celui du Prof PITCHE, coordonnateur du SP /CNLS-IST, président du comité de pilotage du projet PEPFAR qui a présenté le projet et remercié toutes les parties prenantes,  Son Excellence l’ambassadeur des Etats Unis au Togo Mr Eric William STROMAYER,  a loué la bonne collaboration et coopération entre les gouvernements togolais et américains dans la mise en œuvre des différents projets de développement. Il a félicité tous les partenaires de mise en œuvre du projet pour les excellents  résultats  obtenus au Togo dans la lutte contre le VIH et dans le cadre de projet malgré le contexte difficile de la pandémie de COVID 19.

Le discours d’ouverture de la cérémonie a été prononcé  par la Directrice du Cabinet du Ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins, Mme AKAKPO. Dans son discours elle s’est réjoui de cette cérémonie qui valorise les acteurs de terrain et s’est félicité des performances obtenues au profit des populations . A la suite de ces interventions, un film documentaire sur la première année de mise en œuvre  avec l’intervention des acteurs de terrain et des partenaires a été projeté afin de mieux cerner les enjeux, les défis, et les résultats enregistrés.

Des catégories de prix ont fait l’objet de récompenses aux sites lauréats. Pour chacune des catégories, des certificats d’excellence, des trophées et des lots de cadeaux (Polos, T-shirts, portes clés, casquettes, gadgets divers) ont été octroyés. Un certificat d’appréciation de partenaire de mise en œuvre a été individuellement remis à chacun des sites.

Sur ces 25 sites, 16 se sont particulièrement distingués par rapport aux résultats obtenus sur la base des objectifs fixés au départ et en fonction des indicateurs clés de performance du programme. Ces derniers ont reçu en plus des certificats de participation, des certificats attestant de leur performance individuelle, et des trophées d’excellence.

Ces résultats ont pu être obtenus grâce au leadership du comité national de pilotage PEPFAR, à la conjugaison des efforts des différentes parties prenantes, et notamment au travail effectué par les centres de santé partenaires sous la supervision du projet #EAWA.

Au Togo, les chiffres réalisés dans le cadre de ce projet sont très probants. D’octobre 2019 à Septembre 2020, la première année de mise en œuvre, plus de treize mille nouvelles personnes ont été testées positives au VIH, près de treize mille ont été nouvellement arrimées au circuit de traitement ARV, et environ trente et trois mille patients sont présentement sous traitement ARV.

Ces résultats satisfaisants sont d’autant plus remarquables qu’ils ont été accomplis dans un contexte difficile lié à la pandémie de la COVID-19 et ses effets contraignants sur la mise en œuvre des activités.

En exemple des performances, le Centre Médico-Social (CMS) CONFIANCE FAMME et le Centre Médico-Social ESPOIR VIE VUE ont reçu chacun deux trophées dans différentes catégories. CMS CONFIANCE FAMME a reçu des trophées dans la catégorie. Sites ayant atteint leurs cibles annuelles pour l’un des indicateurs suivants i) nombre de personnes nouvellement dépistées positives au VIH ; ii) nombre de personnes nouvellement mises sous ARV ;  et dans la catégorie Sites qui ont eu les meilleurs scores à l’enquête de suivi de index testing assessment. De son côté, le CMS ESPOIR VIE VUE a reçu ses trophées dans la catégorie Sites qui ont les plus faibles proportions de perdus de vue et dans la catégorie Sites ayant atteint leurs cibles annuelles pour l’un des indicateurs suivants : nombre de personnes nouvellement dépistées positives au VIH  et nombre de personnes nouvellement mises sous ARV

Le programme PEPFAR est le Plan d’Urgence Présidentiel de Lutte contre le SIDA. Il s’agit d’ une initiative internationale du gouvernement américain pour améliorer et sauver les vies des personnes infectées ou exposées à l’infection du VIH. Elle a été mise en place depuis 2003. Les pays bénéficiaires étaient ceux les plus impactés  notamment  en Afrique Australe et de l’Est. Le Togo a été pendant longtemps non éligible à cause de prévalence  VIH non élevée  (inférieure à 5%)

Afin d’accélérer les progrès et soutenir l’atteinte rapide des objectifs 90-90-90, le PEPFAR a attribué au Togo en 2019, pour deux ans, un fonds additionnel appelé Game Changer Funds (9 167 335 USD). Spécifiquement, le programme du Game Changer Funds vise à permettre d’intensifier la mise en œuvre des stratégies d’identification de personnes positives au VIH, permettre leur enrôlement et leur maintien dans les soins, et obtenir la suppression de leur charge virale.

Au-delà des exigences minimales du PEPFAR, en termes de politiques à adopter, le programme contribue aussi à adresser des questions structurelles relatives à l’amélioration de la prévention, l’efficacité du dépistage, l’enrôlement et la rétention sous traitement, le renforcement de la chaîne d’approvisionnement, l’acquisition des produits de base pour la prévention, les soins, et le traitement, ainsi que la capacitation du système des laboratoires de mesure de la charge virale, et le renforcement du système de gestion des données et de veille.

Soulé WADE , Palokinam PITCHE

 


Related posts