Formation des acteurs de mise en œuvre sur la GAR et sur les procédures de gestion

La Gestion axée sur les résultats (GAR) remis au goût du jour au profit des organisations de la société civile (OSC). Le Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le sida et les Infections sexuellement transmissibles (SP/CNLS-IST) a organisé une  séance de formation à leur endroit, du 16 au 18 août 2021 à Lomé. L’atelier qui a abordé également les procédures de gestion, a regroupé 57 participants venus des 6 régions du Togo dont 28 chargés de suivi et 29 comptables.  

Les travaux de l’atelier ont démarré par trois allocutions notamment celle du président de la plateforme des OSC/VIH, de la représentante du Directeur Pays ONUSIDA, et du responsable service planification et suivi- Evaluation du SP/CNLS-IST.

La première fut le mot de bienvenue  du Président de la Plateforme Nationale des OSC en lutte contre le VIH et de promotion de la Santé au Togo, qui après avoir remercié les  Partenaires Technique et Financier a convié les participants à l’assiduité afin que chacun puisse saisir l’opportunité qui lui a été offerte.

La Représentante du Directeur Pays ONUSIDA pour sa part, a manifesté sa gratitude à l’endroit des partenaires techniques et financiers qui n’ont ménagé aucun effort pour l’organisation et la réussite  de cette formation. Exprimant sa joie pour cette formation sur la Gestion Axée sur les résultats qui constitue un goulot d’étranglement dans les projets et programmes de lutte contre le VIH, elle a souligné que les OSC sont un allié incontournable dans la mise en œuvre des interventions communautaires. Cette formation va permettre de mener des actions  efficaces avec l’implication des OSC a-t-elle ajouté.

A l’ouverture de l’atelier, le Chef Service Planification et Suivi/Evaluation du SP/CNLS-IST a remercié les partenaires techniques et financiers, la PF/OSC-VIH et les acteurs de mise en œuvre au nom du Coordonnateur National du SP/CNLS-IST pour les efforts  constants qu’ils ne cessent de fournir en matière de la riposte au VIH. Il a réitéré en citant : la Société Civile joue un rôle important dans la lutte au vu de quelques données factuelles : 28% des PVVIH sont pris en charge dans les structures associatives et 80% des activités de sensibilisation sont réalisées par la société civile. Il a ajouté que les OSC sont des principaux acteurs dans la remontée des données au niveau national pour la prise de décisions idoines. Sur ces mots, il a déclaré ouvert l’atelier en exhortant les participants à être plus actifs et à s’approprier les objectifs de l’atelier.

Les modules de formation ont été adaptés à chaque groupe de participants. Pour les chargés de suivi- Evaluation 12 modules ont fait l’objet de la formation, dont, entre autres, l’introduction à l’approche GAR, la formulation des objectifs d’un projet, le management d’une équipe de projet et l’introduction aux théories du Suivi et Evaluation. Concernant les comptables, les connaissances partagées portent sur les notions Gestion, la gestion de cycle de projet, la gestion des immobilisations, la gestion  Comptable et le plan comptable, la gestion administrative des OSC.

                                                                                                   Charles LIMAZIE et Détinon EDENAKPO

Related posts