CNLS-IST

Conseil National de Lutte Contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles

JMS 2021

Célébrée chaque année dans le monde entier, la Journée Mondiale de lutte contre le Sida, édition 2021, est placée sous le thème : Mettre fin aux inégalités, mettre fin au Sida, mettre fin aux pandémies. Au Togo le lancement officiel des festivités a été marqué par une conférence de presse le vendredi 26 Novembre dans les locaux du Secrétariat Permanent du Conseil National de lutte contre le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNLS-IST) à Lomé, quartier Tokoin-Wuiti).

Trois allocutions ont marqué la conférence de presse à laquelle  ont pris part des journalistes des médias d’Etat et des entreprises privées de presse, avec la participation d’une trentaine de participants impliqués dans la riposte au VIH. Entre autres les partenaires techniques financiers, les responsables des organisations de la société civile de lutte contre le VIH et les acteurs des médias.

La première allocution a été celle du Directeur Pays ONUSIDA, Dr Éric VERSCHUEREN qui a fait le point sur le thème de la journée mondiale et le VIH dans le monde et en Afrique. Avant d’aller dans le vif du sujet, le Directeur a remercié les différentes parties prenantes en l’occurrence le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST, le représentant du PNLS-IST-HV, le président de la Plateforme Nationale des OSC/VIH et les participants. Pour lui, à chaque journée mondiale est dédié un thème particulier et « la JMS est plus que jamais besoin d’être renforcée, après 43 ans de son existence, et à un moment où des inégalités dans l’offre de services VIH influent négativement sur la riposte ». Et c’est la JMS qui rappelle à la population que le VIH n’a pas disparu. Il a rassuré que « la lutte contre le VIH a fait d’énormes progrès avec l’amélioration de vie des personnes vivant avec le VIH, bref, 24,5 millions de personnes sont sous traitement antirétroviral dans le Monde entier ». Il souligne que la stratégie mondiale de lutte contre le sida 2021-2026 : Mettre fin aux inégalités, mettre fin au sida, mettre fin aux pandémies est une approche très ambitieuse qui concentre son action sur les inégalités qui constituent un frein pour l’éradication du sida.

Après ce décor planté, le Coordonnateur National du SP/CNLS-IST Professeur Vincent PITCHE a fait un bref aperçu sur les résultats obtenus dans la lutte contre le sida et les activités prévues au programme de la JMS 2021. La prévalence en 2020 était de 2%, le nombre de personnes vivant avec le VIH est de 110 000, le nombre de personnes infectées mises sous traitement ARV est de 80 160. Pour le niveau d’atteinte des objectifs de 3×90 en 2020, Pr PITCHE a présenté la situation suivante : « L’épidémie du VIH au Togo est estimée à 2%. Ainsi, sur les 110 000 PVVIH enregistrées en 2020, 80% sont sous traitement ARV. Les nouvelles infections sont réduites à 52% et le nombre de décès lié au sida a été réduit à 55% ». Les résultats obtenus sur les 90 90 90 montrent que « pour le 1er 90, 73% des PVVIH connaissent leur statut, pour le 2ème 90, 95% de ceux qui connaissent leur statut sont sous traitement antirétroviral, et pour le 3ème 90, 84% de ceux qui sont sous traitement ont eu leur charge virale supprimée ».

Malgré les résultats encourageants enregistrés dans la riposte, plusieurs défis restent à relever, on peut citer: la prise en charge des enfants, la mise en contribution des communautaires dans la riposte au VIH. Il a réitéré que nous sommes dans un plan mondial 2021-2026 et le Togo a adopté un Plan Stratégique 2021-2025, on doit s’adapter parce que nous devons mettre plus l’accent sur les objectifs des 95 95 95 afin que le sida soit maitrisé d’ici  2030. Un forum de trois jours a été organisé avec la Société Civile en vue de mieux réfléchir sur les stratégies à adopter pour l’atteinte des objectifs fixés au cours cette célébration a-t-il ajouté. Les principales activités qui sont prévues pour commémorer cette journée sont entre autres, les sensibilisations de proximité par les dédias et par la campagne digitale et le dépistage communautaire

La troisième allocution a été présentée par le représentant du Coordonnateur National du Programme national de lutte contre le sida, les hépatites virales et les IST (PNLS-HV-IST), M. Hidane KELMA. Il a donné des informations sur la campagne de dépistage communautaire. Après avoir expliqué ce que c’est qu’une campagne de dépistage communautaire, il a souligné que « le prestataire est issu de la communauté, bien qu’il ne soit pas de la santé, il a reçu une bonne formation ». Cette campagne sera orientée vers les populations clé et les enfants et sera faite dans les régions Maritime et Grand Lomé. Il a été prévu de dépister 15000 personnes dont 8000 clients issus des populations clés et 7000 enfants qui seront traqués au niveau des structures pédiatriques.

La quatrième allocution et la dernière est celle du Président de la Plateforme Nationale des OSC/VIH. Prenant la parole M. Simplice ANATO a rassuré l’assistance que la Plateforme Nationale que la Société Civile est prête pour accompagner le gouvernement à travers ses différentes structures : « Nous avons des structures dans toutes les régions. Nous prendrons toutes les dispositions pour réaliser des émissions médias en plus du dépistage. Nous avons des acteurs formés et préparés à cela ». En exemple de l’engagement de la Plateforme des Organisations de la société civile en lutte contre le sida et pour la promotion de la santé, il affirme que « celle-ci applique déjà le test and treat ».

                                                                                                                                                    Détinon EDENAKPO

Restez informés

Abonnez vous dès maintenant au Newsletter

Compteur de visites

  • 76
  • 105
  • 1 217
  • 5 062
  • 107 021
  • 1 166 829

Nos partenaires

Nous contacter

Secrétariat Permanent Conseil National de Lutte contre le SIDA et les IST (SP-CNLS IST)

Boulevard Jean-Paul II

01 BP : 2237 Lomé 01

+228 22 61 62 77

+228 22 61 62 76

cnlstogo@cnlstogo.org

Sitemap