CNLS-IST

Conseil National de Lutte Contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles

JOURNEE ZERO DISCRIMINATION. RAS+ TOGO OPTE POUR « METTRE FIN AUX INEGALITES »

Le point de la situation en 2023 de l’observatoire des droits humains et VIH au Togo a été présenté ce 05 mars 2024 à Lomé. Ceci dans le cadre de la célébration de la journée zéro discrimination dont le thème cette année est : “Protéger la santé c’est protéger les droits humains”. C’est une organisation du réseau des associations des personnes vivant avec le VIH au Togo RAS+TOGO.

Présentation du rapport de l’ODH

Cette rencontre de partage s’est déroulée dans les locaux du secrétariat permanent du Conseil national de lutte contre le sida et les infections sexuellement transmissibles. Le but a été d’informer les acteurs de médias, le acteurs de lutte contre le VIH et les populations en général sur les obstacles qui freinent l’atteinte des résultats attendus en matière de lutte contre le VIH.

A l’ouverture:

Au cours de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de la célébration chaque 1er mars de la Journée zéro discrimination, le réseau des associations des personnes vivant avec le VIH RAS+ Togo a présenté le rapport annuel de l’Observatoire des Droits Humains l’ODH et VIH 2023 qu’il a soumis à validation par les experts présents à la rencontre. M. Augustin DOKLA, le Président de RAS+ a été le premier à prendre la parole. Celui-ci a fait l’heureux constat que « Plus nous sensibilisons les populations, plus les cas de stigmatisation et de discrimination à l’égard des PVVIH diminuent ». Dans cette optique, M. DOKLA a émis le souhait de renforcer les activités de sensibilisation, d’impliquer davantage les responsables des structures partenaires afin d’aboutir à un changement radical des mentalités.

(de gauche à droite) Dr Eric, M. AMOUSSOU, M. Kantche et M. DOKLA

Quant au Directeur pays de l’ONUSIDA, Dr Eric Verschueren, il a dans son mot de circonstance, invité les acteurs à mettre en place un système de suivi dirigé par la communauté ; ceci en accord avec le thème de la Journée mondiale de lutte contre le sida édition 2023 “confier le leadership aux communautés”. Pour lui, ce suivi passera de l’accueil jusqu’au traitement afin que les PVVIH vivent une vie épanouie.

Pour sa part, le Représentant du ministère des droits de l’homme M. Yokbey Kantche a remercié tous les partenaires techniques et financiers pour leurs soutiens multiformes visant l’élimination du VIH au Togo.

Le Coordonnateur national adjoint du SP/CNLS-IST M. Damien Amoussou a, dans sont mot, mis en exergue la nécessité de disposer annuellement d’un tel rapport qui permettra aux acteurs de lutte contre le VIH au Togo de prendre les résolutions adéquates pour protéger les PVVIH.

Résultats obtenus 2024 de l’observatoire

Le rapport présenté ce 5 mars 2024 révèle beaucoup d’effort en matière d’accompagnement des personnes vivants avec le VIH au Togo. Au total 82 250 ont été sensibilisés en 2023 sur les questions de stigmatisation et de discrimination des PVVIH. Le nombre de victime de discrimination et de stigmatisation au cours de la même année est de 276 contre 313 pour 2022 dont 23% sont des hommes et 77% sont des femmes. On note un taux plus élevé dans la région Grand Lomé avec 96 cas. 57 cas de violences sur le genre à caractère psychologique ont été également enregistrés.

Pour favoriser l’appropriation de la lutte par les communautés, en 2023, 95 élus locaux et des personnes ressources sur les activités de plaidoyer ont été formés et 365 prestataires et gestionnaires de services de santé ont été renforcés sur la contribution des formation sanitaires à la lutte contre ces deux fléaux.

RAS+ Togo s’est engagé à atteindre les indicateurs relatifs à la prévention, aux soins et traitement et à la charge virale ; une nouvelle stratégie mise en place par l’organisation mondiale de la lutte contre le SIDA. La stratégie dénommée « mettre fin aux inégalités » cela permettra d’éliminer le Sida d’ici 2030.

Les partenaires notamment l’ONU, le ministère des droits de l’homme, à la citoyenneté des relations avec les institutions de la république ; le ministère de la justice et de la législation ; l’ordre des avocats, la société civile ont tous félicité et encouragé RAS+ Togo pour ces grands efforts. Le rendez vous est pris pour le 1er mars 2025.

Présentation du rapport de l’ODH

 

Rachelle DOUASSIMEY

Restez informés

Abonnez vous dès maintenant au Newsletter

Compteur de visites

  • 74
  • 105
  • 1 215
  • 5 060
  • 107 019
  • 1 166 827

Nos partenaires

Nous contacter

Secrétariat Permanent Conseil National de Lutte contre le SIDA et les IST (SP-CNLS IST)

Boulevard Jean-Paul II

01 BP : 2237 Lomé 01

+228 22 61 62 77

+228 22 61 62 76

cnlstogo@cnlstogo.org

Sitemap