CNLS-IST

Conseil National de Lutte Contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles

LE TOGO ADOPTE LE PSN 2023-2026 DE LUTTE CONTRE LE VIH.

La vision du Togo d’être un pays émergent débarrassé de l’épidémie du VIH s’est concrétisée à travers la validation et l’adoption de son plan stratégique national de lutte contre le sida pour la période 2023 – 2026. Prof PITCHE Palokinam Vincent, coordonnateur national du Secrétariat Permanent du Conseil national de lutte contre le Sida et les infections sexuellement transmissibles SP/CNLS-IST a personnellement dirigé les travaux.

(de la gauche vers la droite) Prof DAGNRAN Anoumou (coordonnateur du PNLS) Prof PITCHE Palokinam (coordonnateur national du SP/CNLS-IST), Dr PIGNANDI Akou (Coordonnateur National du Country Coordinating Mechanism CCM)
(De la gauche vers la droite) Prof DAGNRAN Anoumou (coordonnateur du PNLS) Prof PITCHE Palokinam (coordonnateur national du SP/CNLS-IST), Dr PIGNANDI Akou (Coordonnateur National du CCM)
Professeur PITCHE P. Vincent
Durant les trois ans à venir, la lutte contre le VIH au Togo sera axée sur quatre axes prioritaires notamment l’intensification de la prévention ciblée à fort impact pour l’élimination des nouvelles infections au VIH, le renforcement de la cascade dépistage, soins, traitement et rétention pour une réduction significative des décès liés au sida, l’accélération de l’élimination des obstacles liés au genre et aux droits humains qui entravent l’accès et l’utilisation continus des services VIH et enfin, l’amélioration de la gouvernance de la riposte nationale au VIH.
Le plan validé est une extension pour la période 2023 – 2026 du Plan Stratégique National de Lutte contre le VIH/Sida 2021-2025 du Togo. Il a été conçu à la lumière des résultats de la revue à mi-parcours courant février 2023. Plus de 60 acteurs de premier rang pour la lutte contre le VIH au Togo ont pris part à cet atelier rendu possible grâce au financement conjoint de FHI360 et du SP/CNLS-IST.

Axe 1 : Intensification de la prévention ciblée à fort impact pour l’élimination de nouvelles infections à VIH:

Le SP/CNLS-IST a opté l’option, dans ce PSN 2023-2026, de se concentrer sur les populations les plus à risque en agissant sur l’ensemble des facteurs de risques liés aux nouvelles infections. Les populations prioritairement visées par le plan sont les populations clés (Professionnelles de sexe, hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes , les usagers de drogues injectables et les détenus), les populations vulnérables (hommes et femmes en uniforme, populations mobiles, pêcheurs, portefaix, populations réfugiées, PVVIH), les adolescent(e)s et jeunes scolaires et extrascolaires de 10 à 24 ans, ainsi que les femmes enceintes séropositives et leurs enfants.

Se basant sur des acquis tels que l’engagement du gouvernement dans la riposte au VIH, l’existence d’une plateforme de la société civile fonctionnelle avec des démembrements régionaux, le recrutement de nouveaux médiateurs pour accompagner les populations clés, la disponibilité de l’offre de services, le Togo compte véritablement réduire les nouvelles infections. Il mettra les énergies pour rehausser l’appropriation de la riposte par toutes les parties prenantes, l’accessibilité des établissements scolaires par les ONG pour l’offre de services chez les jeunes en milieu scolaire, l’intégration de l’offre de services VIH/ santé sexuelle aux jeunes et adolescent(e)s.

Axe 2 : Renforcer la cascade de dépistage, soins, traitement et rétention pour une réduction significative des décès liés au sida:

Le nouveau PSN prévoit dans cet axe la mise en oeuvre du dépistage ciblé auprès des groupes de population dans lesquels on observait une faible identification des PVVIH. Il a également été prévu l’amélioration de la prise en charge des personnes testées positives au VIH et la prise en charge des comorbidités. En terme de dépistage, le pays a introduit des approches novatrices de dépistage d’une part, notamment, le dépistage par cas index, le dépistage familial, l’auto-dépistage chez les populations clés et le dépistage communautaire. D’autre part, il a engagé le passage à échelle des approches de dépistage à l’initiative des prestataires de soins et la promotion du dépistage en stratégie avancée à l’endroit des populations les plus exposées.

La stratégie « Tester et traiter » va continuer à être mise en oeuvre pour ce qui est de l’accès aux soins. Le Togo va également intervenir dans la création d’un environnement favorable pour la levée d’obstacles à l’accès aux soins des PVVIH et aux populations clés et faire la promotion de la délégation des tâches, la décentralisation et  l’intégration des services pour combler les lacunes programmatiques en matière de TARV.

Axe 3 : Accélérer l’élimination des obstacles liés au genre et aux droits humains qui entravent l’accès et l’utilisation
continue des services VIH

Dans le nouveau PSN, le Togo entend relever cinq principaux défis notamment la mise en oeuvre du Plan d’action Genre et VIH, le renforcement du suivi Communautaire par les PVVIH, le renforcement des actions en vue d’atteindre les 10-10-10 d’ici 2026, le renforcement de l’accès aux soins sans discrimination, la documentation et la prise en charge des cas de violation des droits.

Axe 4 : Amélioration de la gouvernance de riposte nationale au VIH

En consacrant un résultat d’impact attendu sur la gouvernance de la riposte au VIH dans le plan stratégique national, le Togo met l’accent sur la remobilisation de l’ensemble des acteurs clés intervenant dans la riposte pour une synergie d’actions coordonnées en vue de véritablement conduire le pays vers ses objectifs stratégiques
en matière de lutte contre le sida. Les interventions dans ces domaines permettront d’accélérer l’atteinte des résultats dans ces domaines. A cet effet, les actions ont été définies autour de cinq piliers : le renforcement de la coordination des acteurs à tous les niveaux, la production de l’information stratégique de qualité pour la prise de décision, la mobilisation et l’allocation efficace des ressources, le renforcement de l’implication du système communautaire et le renforcement du système d’approvisionnement et de distribution des produits de santé.

 

 

 

 

 

Restez informés

Abonnez vous dès maintenant au Newsletter

Compteur de visites

  • 76
  • 105
  • 1 217
  • 5 062
  • 107 021
  • 1 166 829

Nos partenaires

Nous contacter

Secrétariat Permanent Conseil National de Lutte contre le SIDA et les IST (SP-CNLS IST)

Boulevard Jean-Paul II

01 BP : 2237 Lomé 01

+228 22 61 62 77

+228 22 61 62 76

cnlstogo@cnlstogo.org

Sitemap