CNLS-IST

Conseil National de Lutte Contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles

Grandes innovations développées en 2022 pour la lutte contre le VIH Sida au Togo, le CNLS-IST a fait son bilan.

2021-2022, une année s’est encore déroulée et a connu des actions de lutte contre le VIH sida au Togo. Il s’est avéré opportun de faire un bilan de toutes ces activités ainsi que les résultats obtenus. Pour ce faire le SP/CNLS-IST en collaboration avec toutes les parties prenantes et ses partenaires a organisé du 20 au 21 juillet 2023 sa revue annuelle exercice 2022.  

L’hôtel LA CONCORDE à Lomé a servi de cadre à cet atelier de revue annuelle. Sous la présidence du Secrétaire général du ministère de la santé, de l’hygiène publique et de l’accès universel aux soins Dr WOTOBE Kokou, cette rencontre a rassemblé autour du secrétariat permanent du CNLS-IST, les équipes cadres des régions, les membres des plateformes régionales de lutte contre le VIH, les programmes en charge de la lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose,  les partenaires techniques et financiers, les médias les confessions religieuses et la société civile. On peut noter en 2022 en termes d’atteinte des objectifs programmatiques des trois 95 :

– 81% des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) connaissaient leur statut VIH (1er 95) ;

– 99.9 % de ceux qui connaissent leur statut sérologique étaient sous traitement par les antirétroviraux (ARV) (2e 95) ;

– 90% des PVVIH sous ARV avaient la charge virale supprimée (3e 95).

Dr WOTOBE Kokou SG du MSPAUS

Dr WOTOBE Kokou, dans son mot d’ouverture après avoir souhaité la bienvenue à l’ensemble des participants et aux parties prenantes, a rendu un vibrant hommage au Chef de l’Etat, son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, Président du CNLS-IST pour son leadership, son engagement et son soutien de haut niveau aux interventions de lutte contre le VIH/sida au Togo. Il dit “noter avec une certaine #satisfaction, une #progression croissante des bonnes #performances de la lutte contre le VIH et le SIDA dans notre pays depuis une décennie. La #Prévalence estimée en 2022 est de 1.7 % avec une #réduction significative de plus de 60 % du nombre des nouvelles #infections et des cas de décès entre 2012 et 2022.”

Le SG du MSHPAUS a relevé des progrès notables en matière de prise en charge des personnes vivant avec le VIH dont plus de 86.000 sont actuellement sous ARV soit un taux de couverture thérapeutique de 81%. Des efforts sont effectués pour l’offre des services de prévention à toutes les populations cibles identifiées dans le plan stratégique national de lutte contre le VIH/SIDA qui est arrimé aux priorités du plan national de développement sanitaire a t-il poursuivi.

Prof PITCHE P. Vincent coordonnateur national du SP CNLS TOGO Officiel a, pour sa part, mentionné que la

Prof PITCHE P. Vincent, Coordonnateur national du SP
Prof PITCHE P. Vincent Coordonnateur national du SP/CNLS-IST

prévalence du VIH estimée en 2022 au Togo est de 1.7%. Sur la période 2010-2022, notre pays a enregistré une réduction de 65 des nouvelles infections et de 64% le nombre de décès liés au SIDA. Selon lui, pour la deuxième année de mise en œuvre du plan stratégique 2021-2025 beaucoup d’innovations ont été introduites dans la réponse nationale afin d’offrir des services de qualités notamment :

  • les nouvelles stratégies de dépistage, avec autotest, index testing, EPOA, dépistage communautaire,
  • la prophylaxie préexposition PrEP,
  • la dispensation multi-mois des ARV,
  • l’extension de l’offre des services de charge virale avec des progrès importants
  • l’amélioration progressive de la qualité des données avec l’extension E-tracker,
  • la prise en compte des problèmes de genre et droits humains.

Cette revue a été marquée par des présentations des différents résultats obtenus dans la lutte contre le Sida en 2022, des communications sur les interventions des programmes VIH et TB, des communications sur les activités de la société civile.

 

Au total, trois tables rondes ont été organisées sur des thématiques différentes afin d’identifier les challenges et les approches de solutions si le Togo veut atteindre les 3X95 d’ici 2025.

Dr VERSCHVEREN Eric Directeur pays de l’ONUSIDA

Pour Dr VERSCHVEREN Eric Directeur pays de l’ONUSIDA, “Grâce à l’accent mis sur le sida #pédiatrique et aux #investissements pour y mettre fin, 82 % des FEMMES_ENCEINTES et allaitantes vivant avec le VIHSIDA dans le monde avait accès à un traitement antirétroviral en 2022 contre 46 % en 2010. Ces efforts ont entraîné une baisse de 58 % des nouvelles contaminations au VIH chez les enfants entre 2010 et 2022, soit le niveau le plus bas depuis les années 80.” Celui-ci a divulgué les grandes lignes du nouveau rapport sur l’état de la riposte publié par l’ONUSIDA le 13 juillet 2023. Selon les résultats de ce rapport a-t-il déclaré, plusieurs pays, surtout l’Afrique de l’Est et du Sud ont déjà atteint les objectifs des 95. En 2022, on estimait que 39 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde dont 29,8 millions de personnes avaient accès à une thérapie antirétrovirale. 1,3 millions de personnes ont été infectées au VIH avec 630 000 personnes qui sont mortes de maladies opportunistes.

 

 

Des tables rondes pour mieux appréhender les problèmes:

 La première table ronde s’est appesantie sur les défis et perspectives pour atteindre le 1er 95 des objectifs VIH. Ce panel a été composé du PNLS, EAWA, et EVT. En 2022, les résultats de la mise en œuvre ont permis de former :

  • des prestataires de 107 sites sur index testing
  • des prestataires et acteurs communautaires sur dépistage démédicalisé (communautaire) sur 103 sites
  • des prestataires de 88 sites formés sur l’approche EPOA
  • des prestataires de 110 sites sur le CDIP
  • Cette analyse révèle des difficultés mais aussi des résultats encourageants dans la mise en œuvre et des leçons apprises

La PTME a adopté une variante de la stratégie de l’Index Testing qui s’est révélée efficace. Au niveau de CMS Kouvé, l’Index Testing est la stratégie phare, qui se fait souvent en communauté (cas index, par le prestataire, référence par contrat et la référence couplée). Le dépistage démédicalisé communautaire, à travers une micro planification, les sensibilisations se font de porte à porte avec la formation des différents acteurs de mise en œuvre. Le problème de Kouvé se situe au niveau des enfants et les hommes, à l’annonce du statut et à l’entretien motivationnel. Pour le dépistage communautaire, il faudrait mettre plus de ressources humaines (moyen financier et temps).

Le panel de la seconde table ronde était composé du CNLS, PNLS, UGP et #EAWA. En matière de qualité des données, le CNLS accompagne tous les secteurs, le plan de suivi évaluation prend en compte tous les aspects sur la qualité des données. En commentaire, il a été insisté sur le rôle prépondérant des districts en ce qui concerne la qualité des données, désormais la responsabilité incombe aux districts de jouer le rôle de veille et la surveillance sur la qualité des données. Au niveau de EAWA, on note l’existence d’une équipe de suivi évaluation qui harmonise les outils de collecte sur le terrain avec l’utilisation de E-tracker. Pour s’assurer de la qualité de ces données, une vérification hebdomadaire est faite avec la participation des acteurs communautaires.

La dernière table ronde a été animée par le CNLS, l’UGP, l’UONGTO et la Plateforme des OSC-VIH. Ce panel a expliqué les activités qui sont proposées au cours de la rédaction de GC7. Les activités phares sont liées au RSS au CLM, à la Gestion de l’approvisionnement. Que ce soit pour le VIH ou la TB, les activités du GC7 sont en rapport avec les Plans Stratégiques Nationaux.

Cette revue a été aussi l’occasion pour toutes les parties prenantes de formuler plusieurs recommandations en vue de renforcer la lutte contre le VIH au Togo. Entre autres, élaboration des stratégies pour améliorer la recherche des populations VIH qui ne connaissent pas leur statut sérologique,  faire le passage à échelle de l’auto test non assisté d’ici les 3 prochaines années.

Restez informés

Abonnez vous dès maintenant au Newsletter

Compteur de visites

  • 219
  • 152
  • 1 284
  • 4 899
  • 106 028
  • 1 157 887

Nos partenaires

Nous contacter

Secrétariat Permanent Conseil National de Lutte contre le SIDA et les IST (SP-CNLS IST)

Boulevard Jean-Paul II

01 BP : 2237 Lomé 01

+228 22 61 62 77

+228 22 61 62 76

cnlstogo@cnlstogo.org

Sitemap