CNLS-IST

Conseil National de Lutte Contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles

Des cellules communautaires de veille et de lutte contre la stigmatisation et la discrimination des PVVIH au Togo.

« Confier le leadership aux communautés » est le thème de la célébration de la journée mondiale de lutte contre le sida de cette année. Le ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation a effectué une tournée avec l’appui du SP/CNLS-IST, dans cette optique dans les préfectures de Tône et de la Kozah. Le but visé est de mettre en place des cellules communautaires de veille pour la lutte contre la stigmatisation et la discrimination des femmes et des filles affectées par le vih/sida.

Outre celles mises en place dans le Grand Lomé, les régions maritime (Zio), des plateaux ouest (Kpalimé, Kpélé), centrale (Sokodé), trente-trois (33) autres cellules communautaires de veille et de lutte contre la stigmatisation et la discrimination des femmes et des filles affectées par le VIH/SIDA sont officiellement installées dans les préfectures de Tône et de la Kozah. Un pas de plus pour la lutte contre le VIH au Togo. Des études ont rapporté que la stigmatisation et la discrimination prononcées à l’endroit des PVVIH empêchent leur accès aux services de prévention et de prise en charge sapant ainsi les efforts nationaux déployés en la matière.

Cette tournée de mise en place des cellules communautaires de veille de lutte contre la stigmatisation et la discrimination des PVVIH se tient du 13 au 16 novembre 2023. Prennent part à cette activité organisée sous la coordination du ministère de l’Action Sociale, de la Promotion de la Femme, et de l’Alphabétisation représenté par le Point focal du Noyau Anti Sida, le coordonnateur national adjoint du SP/CNLS-IST, ainsi que les directeurs régionaux et préfectoraux du MASPFA, les autorités cantonales et municipales des préfectures de la Kozah et de Tône.

Au Togo, l’épidémie du VIH est de type généralisé avec une prévalence au sein de la population générale (15-49 ans) de 2,5% selon l’enquête EDST (2013-2014). Selon la même étude, la prévalence du VIH est beaucoup plus importante chez les femmes de 15-49 ans (3,2%) que chez les hommes de la même tranche d’âge (1,7%). Selon les données de Spectrum 2019, le nombre de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) est estimé à 113 000 dont 65 000 femmes.

En outre, plusieurs enquêtes révèlent que ce sont les femmes qui payent le plus lourd tribut en ce qui concerne la stigmatisation et la discrimination en matière de VIH/SIDA. A titre illustratif, l’étude sur l’index de stigma au Togo réalisée en 2020 sous le leadership de RAS+ et la coordination du SP/CNLS-IST, a montré que, parmi les enquêtés qui ont déjà été victimes de refus d’un emploi ou ont déjà perdu une source de revenus ou un travail au cours des 12 derniers mois en raison de leur statut sérologique, 62,9% sont des femmes contre 24,2% d’hommes.

Au nom de Mme la ministre de l’action sociale, les Préfets de la Kozah et de Tône ont présidé l’installation des cellules de veille qui composent trois membres chacune. Cette phase a également été marquée par la remise du cahier de charges et de la loi portant protection des personnes en matière du VIH/SIDA aux membres des cellules de veille de lutte contre la stigmatisation et la discrimination des femmes et des filles affectées par le VIH/SIDA.

Au total 33 cantons à raison de 18 pour la préfecture de Tône et 15 pour la préfecture de la Kozah ont connu l’installation desdites cellules. L’identification des membres a tenu compte de la représentativité des différents acteurs au sein de la communauté (chefferie traditionnelle, femmes, filles, leaders religieux, comité cantonal de développement, agent de santé communautaire, etc.) tout en respectant les réalités de chaque canton.

Les chefs de cantons sont les premiers responsables des cellules et le personnel de l’action sociale de la promotion de la femme et de l’alphabétisation aux niveaux central, régional et préfectoral en assurera le suivi.

 

 

Restez informés

Abonnez vous dès maintenant au Newsletter

Compteur de visites

  • 150
  • 188
  • 1 591
  • 7 037
  • 113 122
  • 1 184 530

Nos partenaires

Nous contacter

Secrétariat Permanent Conseil National de Lutte contre le SIDA et les IST (SP-CNLS IST)

Boulevard Jean-Paul II

01 BP : 2237 Lomé 01

+228 22 61 62 77

+228 22 61 62 76

cnlstogo@cnlstogo.org

Sitemap